SOLITUDE VERSUS ISOLEMENT , WILL YOU DRAW THE LINE FOR ME ?

Solitude versus isolement , will you draw the line for me ?

Je pensais vraiment qu’à ce jour le simple fait d’être seule n’était plus une aberration. Je pensais que c’était normal de passer des soirées alone, de vouloir se retrouver, d’avoir ses activités, trucs et passions. Que c’était légitime de faire des trucs en solo… et surtout de vouloir être bien.

Well i was wrong.

Semble-t-il que c’est normal presque tous jours soirs de l’année mais le 31 décembre semble avoir décroché une dérogation spéciale. Believe me, affirmer que tu es solo, genre by yourself le 31 décembre, tu es l’image même de l’image négative d’une grand-mère malheureuse dans un coin.

La société toute entière me renvoie le feeling d’être en pleine détresse sociale !

Why ? Pkoi autant tant de pression sociale, quand il n’y a no big deal (at all).

Je ne sais pas si c’est l’esprit sympathique de cette période de l’année, ou encore la tradition qui veut que le passage d’une nouvelle année soit GRAND mais plusieurs esprits s’improvisent en sages qui tentent de te faire une auto-analyse de ta psyché à 2 cents. No mais tsé avoir su j’aurais apporté mes feuilles de thé pour qu’on prenne le temps de comprendre ce qui se passe avec mon existence et surtout pourquoi là tout d’un coup je me sens weird et surtout aussi seule que la deuxième barre Twix.

Dans une société où il est encore mieux d’être deux et surtout dans une ère ou le nouvel an doit être magnifique à la Gatsy et soulignée avec artifices, palettes & alouette il est encore ardu de vouloir accueillir la nouvelle année seule à seule sans avoir l’air de l’isoler ou encore d’être une looser arriver au bout du rouleau.

Moi je fais fi de la pression médiatique et des jugements de monsieur & madame qui au final te fait sentir like shit … sans raison disons-le !

Je suis en solo ce soir, en ce 31 décembre 2019.

Je suis solo ce soir mais également en paix, plus que ready à commencer 2020 !

2019 a été grande et siiiii petite à la fois, mais elle m’en a fait voir de toutes les couleurs. J’ai appris sur moi, sur la race humaine, la souffrance, la haine, la méchanceté mais j’ai également gouté au bonheur, à la douceur, aux étincelles … et je crois encore.

Je crois encore aux choix que j’ai fait, à ceux que je n’ai pas fait puisque l’on ne contrôle pas tout, je le sais mais je l’accepte à présent et cela fait du bien d’accueillir la nouveauté, l’imprévu…la surprise !

Cette dernière année a solidifié qui je suis, qui j’étais et elle m’a surtout guidé sur qui je voulais continuer d’être et quelle partie de moi j’avais envie de mettre de l’avant.

2019 m’a fait découvrir la course, qui est devenu mon âme sœur, une partie de moi qui manquait. Ce sport m’a permis d’accomplir des objectifs qui n’existaient point il y a 365 jours. La course m’a permis de renouer avec les saisons, m’a permis de respirer le grand air, de canaliser mes démons, ma rage et mes trop plein.

2019 m’a aussi permis de voyager en solo et aussi plus que bien accompagné, elle m’a fait peur, ma sortie de ma zone à plusieurs reprises. A travers les km parcourus cette année, j’ai revu les étincelles dans mes yeux et j’ai senti mon cœur faire boom boom à nouveau.

Les derniers mois, les derniers évènement et épreuves se sont occupés de faire le ménage dans ma cours et mettre de l’avant ce que j’avais envie de vivre. Me voici à la fois pareil, différente mais tjrs ouverte et surtout pleine d’espoir.

Me voici ce soir en solo. Point.

Cette année c’est comme cela. Un besoin d’être en solo pour faire le plein, le vide… pour respirer et juste être en paix.

Ce soir est un soir comme un autre. Nulle envie d’aller faire semblant nulle part. Nulle envie d’enfiler mes palettes en disant que 2020 sera plus belle que 2020. Je n’y crois pas anyway, car elle sera une autre année, différente certes mais toute aussi grande et petite. Je suis prête à la vivre à plein régime toujours avec la même fougue et la même audace, moins ce qui peut entraver mon chemin pour atteindre mes objectifs.

Sois simplement prudent avec tes mots, même avec un simple regard, car tu ne connais pas tout. Malgré ma solidité, ma grande force laisse-moi te dire que ton jugement je le trouve solidement plate, car je sens à quel point tu me trouves pathétiques en solo.

But you know what ? I don’t give a shit.

La solitude est un chemin peu fréquenté que j’ai décidé de croiser. Je sais ! La solitude fait peur puisqu’elle donne accès à qui on est vraiment. Elle nous révèle ce qui ne va pas, ce qui fait mal, ce qu’on a caché qui n’est pas résolu.

Je n’ai pas peur, je n’ai rien à cacher.

Je suis à présent en paix avec moi-même et je suis seule ce soir, en ce 31 décembre.

 

 

 

Showing 6 comments
  • Carine
    Répondre

    J’adore ton texte ma belle! Ça réflète tellement ce que je pense tout bas mais que tu oses crier haut et fort! C’est tout simplement vrai et inspirant! Bonne année 2020 et surtout, juste bonne journée car après tout, le 1er janvier est une journée comme les autres xox

    • Vanessa Boulais
      Vanessa Boulais
      Répondre

      MERCIIIIII ! Bonne année xxx

  • Rachel grimard
    Répondre

    Pas tout seule mais ben tranquille a maison avec mon mari et c ben parfait,fait un bout que j apprends a me connaître et a aimer ma solitude ,et j aime tellement ca,ont bien a maison et meme tout seul.

    • Vanessa Boulais
      Vanessa Boulais
      Répondre

      Xxxxxx c’est le plus important !

  • Jennifer
    Répondre

    Belle et inspirante Vanessa ! Ton texte me parle beaucoup parce que cette année j’ai apprivoisée comme jamais la solitude … elle m’a parfois fait mal, souvent fait du bien, mais elle m’a surtout permise de grandir. C’est si vrai qu’elle est injustement boudée, jugée et fui … Pour moi, elle est devenue une alliée et m’a fait apprendre à aimer la femme que je suis. Je peux grâce a elle maintenant affirmer que je m’aime, et ça c’est pas rien !!! Ce fut une année éprouvante, vraiment. Mais en ce 31 décembre, je suis fière du regard que je peux jeter sur mon année et du chemin que j’ai parcouru, toute seule ! Vanessa, tu as fait parti de mon quotidien sans le savoir et tu m’as inspirée … Te lire m’a fait du bien. Voir que malgré toute la force que tu projettes et que tu as assurément en toi, tu as laissé place à ta vulnérabilité. Et ça, ça m’a inspiré solide. Je me suis donné droit de faire pareil. Et je crois que tu seras d’accord avec moi pour dire que c’est cette vulnérabilité qui nous permet d’accepter et d’honorer la force que nous avons en nous. Tu es belle, pour vrai ! Pour 2020, je te souhaite de la douceur. Tout plein de douceur. Bonne année Bella xxxx

    • Vanessa Boulais
      Vanessa Boulais
      Répondre

      Wow merci pour tout xxx

Dis-moi c'que t'en penses.